Marionnettes, opérettes et Vinaigrette!

Le spectacle

Concert théâtralisé d'opéra de marionnettes à la fois follement ludique, et éducatif. Les trois musiciens jouent plusieurs rôles et interagissent en alternance avec des textes drôles et instructifs, manipulent des marionnettes, et interprètent des extraits de trois opéras miniatures, dans une mise en scène attrayante, et fortement visuelle. Les enfants sont amenés à réfléchir sur le sens des mots, et sur l'importance de la musique dans leurs vies.

La princesse de Polignac, surnommée Vinaigrette par ses amis, est artiste peintre et mécène. D'un enthousiasme débordant envers la musique, elle fait la commande de trois opéras pour régaler ses invités: Renard de Stravinsky, Les tréteaux de Maître Pierre de De Falla, et Le diable boiteux de Françaix. Son majordome, cartésien un peu bourru s'occupant des finances du château, ne comprend pas le penchant de la princesse pour les arts. Quelle perte de temps, et d'argent!  Et puis, on se régale bien de nourriture, mais de musique? Le maître de musique, quant à lui, pense que quelques notions musicales ne feraient pas de tort à ce retors majordome. Mais, s'il n'en tenait qu'à lui, le majordome ferait bien disparaître la musique au château, et du même coup, le pauvre maître de musique se retrouverait sans travail. Notre extravagante princesse ne vit que pour l'art et pour le plaisir de chanter, et elle ne soupçonne pas les enjeux qui se trament. Surprise! Le majordome tombe, et se blesse. Rien ne le console! La princesse et son maître de musique l'invitent à venir chanter un dernier opéra, et pouf! Le majordome se sent guéri! Il a enfin compris que la musique est essentielle, parce qu'elle contribue au bonheur de tous. Désormais, elle aura toute la place au château!

Les artistes

Olivier Hébert-Bouchard.jpg

Le maître de musique, co-conception du spectacle

Olivier Hébert-Bouchard, pianiste

 

Pianiste d’origine trifluvienne, Olivier Hébert Bouchard détient une Maîtrise en interprétation de la Manhattan School of Music. Lauréat de nombreux concours (Julia Crane International, Gian Battista Viotti International, Wigmore Hall Song and Lied Competition, Missouri Southern International, Concours OSM, Toronto Symphony Competition), il se produit comme soliste et chambriste avec de nombreux ensembles nord-américains. Il participe régulièrement à plusieurs festivals et séries de concerts, dont celles de la Salle Bourgie et de la Chapelle Historique du Bon-Pasteur, le Festival des Nouvelles Musiques de Montréal, Codes d'Accès, le Festival International du Domaine Forget, Jeunesses Musicales Canada, CAMMAC et Les Nuits Magiques de Nice, où il collabore avec des artistes tels que les Vents Français, Susan Hoeppner, Julian Rachlin et Stéphane Tétreault.  Artiste radiophonique actif, on peut entendre M. Hébert-Bouchard  sur les ondes d’Espace-Musique, CBC et l’Union Européenne de Radio-Télévision.

En 2015, il fonde le Duo Palladium avec la flûtiste Ariane Brisson. Il devient par la suite membre fondateur du Trio Émerillon et de l’Ensemble Phoenix.

 L’aisance scénique, la profondeur, la recherche et la sincérité du travail d’Olivier lui ont permis de partager la scène et de devenir un partenaire privilégié pour plusieurs des plus grands noms de la scène classique contemporaine. Ainsi, il se produit aux côtés des Vents Français, Emmanuel Pahud, Susan Hoeppner, Mario Caroli, Leone Buyse, Vicens Prats, Robert Langevin, Gustavo Nuñez, Gilbert Audin, Jesper Busk Sørensen, Chris Gekker, Éric Aubier, Tom Hooten, Stefan Dohr, Jeff Nelsen, Louis-Philippe Marsolais, Oystein Baadsvik, Sergio Carolino et Julian Rachlin au cours des dernières saisons. Olivier a aussi la chance d’être finaliste aux Prix Opus, et de bénéficier de l’appui du Conseil des Arts de Montréal, du Conseil de la culture et des communications de la Mauricie, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada à la réalisation de plusieurs projets.

Maude Paradis.jpg

La princesse, co-conception du spectacle, conception et fabrication des marionnettes et décors, dialogues, mise en scène

Maude Paradis, mezzo-soprano

Maude Paradis est titulaire d'une maîtrise en interprétation de l'Université de Montréal. Elle fait ses débuts avec l'orchestre symphonique de Drummondville en 2009. On reconnaît sa puissance d’interprétation et sa voix à la fois chaleureuse et émouvante, et on lui demande de chanter dans les films Astro 12, The Collection. Elle est semi-finaliste dans la division opéra du Gerda Lissner International Vocal Competition (NY), puis elle est invitée à devenir membre de l’Atelier lyrique d’OperaOggiNY(NY), pour la saison 2011-2012. Se spécialisant dans les rôles de caractère, elle interprète la Comtesse et Paulina dans l’opéra "La dame de pique" de Tchaïkovski, avec le Russian Opera Workshop (PA) et Ottavia et Nutrice dans L'Incoronazione di Poppea au Festival Orford. Elle incarne par la suite Third Moabite Woman dans l'opéra "Ruth" de Ron Beckett avec Arcady Ensemble (ON), ce qui lui vaut l'entrée au sein des jeunes artistes de l'ensemble et elle fait partie des concerts de la saison 2014. Elle interprète Ježibaba dans “Rusalka” (Dvořák) avec le Czech Opera Projects (NY), Adalgisa dans “Norma” (Bellini) avec Sing Through Central (NY), Zerlina dans “Don Giovanni” (Mozart) et Charlotte dans “Werther” (Massenet), tous deux à Montréal avec Opéra Qu’on Sert, Madame de Croissy dans “Le dialogue des Carmélites” (Poulenc) avec Opera by Request (ON), et Suzuki dans “Madama Butterfly” (Puccini) avec Snob’Opéra (QC).

 

Du côté du récital, on l’entend à plusieurs reprises avec Venite Adoremus (QC), Les musiciens de l'Ogive (QC), l’Ensemble Énigme (QC), Les Rendez-Vous Classiques de la Librairie St-Jean-Baptiste (QC), L’Oasis Musicale (QC), Les Maîtres Chanteurs de Montréal (QC) et Classical for All (NY). Récemment, elle fait des récitals solos à la Maison Girardin (QC), au Centre Léonardo Da Vinci (QC) et à La Relève Musicale (QC).

Crédit photo: Jean-François Lanthier